PROJET ASSOCIATIF

PREAMBULE

 

Par essence, le GIHP Lorraine s’adresse en priorité aux personnes en situation de handicap et/ou de dépendance, tel que défini par la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Plus largement, il s’étend à toutes les personnes qui, par une situation de dépendance quel que soit leur âge, liée à une déficience ou une pathologie, ont besoin d'un accompagnement ou d'un service pour mener leur vie.

 

Au service de l’excellence depuis 1964 par la volonté de personnes en situation de handicap qui ont voulu et su être les acteurs de leur destin, le GIHP a su innover et se développer pour donner à ces personnes dépendantes la possibilité d’avoir toute leur place dans la vie sociale en matière d’éducation, de formation, d’accès à l’emploi, à la culture, aux loisirs, à la citoyenneté pleine et entière.

Le GIHP affirme dès lors :

 

  • L’absolue primauté de la liberté de la personne handicapée qui doit être en mesure de s’approprier un destin présumé possible ;

  • La revendication en conséquence de sa pleine responsabilité dans la société ce qui postule l’existence de droits et de devoirs équilibrés. La personne handicapée doit s’engager et participer. Les personnes handicapées ont le droit d’avoir des devoirs. La société doit être le garant de ces droits ;

  • Le refus de toute posture caritative et donc de l’exploitation de l’ambiance compassionnelle qui en est la résurgence contemporaine, car elle démobilise. Il insiste sur la nécessité d’un échange, d’une forme de contrepartie toutes les fois que possible. Il en va de l’image de la personne handicapée aux yeux de la société. A se poser en opprimés, on devient oppressants. Mais il en va aussi de l’image de la personne handicapée à ses propres yeux car «la main qui donne est toujours plus haute que celle qui reçoit», même si elle refuse d’être celle de l’assistanat.

 

En vertu de ces principes, le GIHP a pour seuls objectifs l’aide et l’accompagnement. Il refuse l’assistanat et considère qu’il convient d’apporter à la personne tout ce qu’il lui faut mais pas plus qu’il ne lui faut.

LES PRINCIPES DE NOTRE ENGAGEMENT

Le GIHP Lorraine a pour vocation de mettre en œuvre les principes de la charte éthique qu’il a signée.

A cet effet, le GIHP crée, développe et gère des services, engage des actions et formule des revendications tendant à permettre à toute personne en situation de handicap ou de dépendance, quel qu’en soit l’origine, de mener son projet de vie en pleine dignité et citoyenneté. Il affirme que ce projet de vie doit être possible pour tous, quel que soit le niveau de dépendance. Il est animé par des principes de non-discrimination, qu’il a pour but de promouvoir dans la société. Il œuvre dans un esprit laïque et apolitique.

 

L’action du GIHP s’inscrit dans une tradition humaniste universelle. Ce faisant, il veille à répondre aux besoins des personnes en situation de handicap et de dépendance, quel que soit leur choix d’insertion (en milieu ordinaire ou spécialisé) afin de respecter au mieux leur projet de vie.

 

Le GIHP procure aux personnes en situation de handicap les moyens de s’insérer, de participer à la vie sociale, à tous les âges de la vie. A cet effet, il met en œuvre des actions contribuant à l’accès à l’éducation, à la formation, à l’emploi, aux transports et à la mobilité, au logement, aux loisirs, aux sports et à la culture.

 

Le GIHP développe son action dans le champ social, médico-social, éventuellement dans le champ sanitaire et, si besoin, dans le champ du secteur concurrentiel marchand. Toutefois pour ce dernier il est utile de préciser que le GIHP adopte les principes éthiques de l’entrepreneur social notamment pour l’affectation des excédents éventuels.

 

Considérant que le statut des personnes en situation de handicap doit relever du droit commun, moyen privilégié d’intégration, le GIHP agit pour rendre accessible au plus grand nombre les dispositifs de ce droit commun. A cet effet, il organise seul ou en partenariat avec d’autres la création des services, dispositifs, établissements indispensables à la mise en œuvre concrète des projets de vie.

LA MISE EN OEUVRE DES PRINCIPES

Le GIHP réaffirme ses dimensions militantes et gestionnaires qui se complètent et s'enrichissent mutuellement. La fonction militante se renforce par la confrontation au réel et une connaissance précise de l'environnement des services ou des structures et des partenaires locaux. Les besoins et remontées du terrain mieux identifiés peuvent ainsi plus facilement conduire à des solutions appropriées. La fonction gestionnaire quant à elle se justifie par la volonté de mettre en oeuvre des réponses conformes à l'éthique de l'association et à l'expertise militante de ses promoteurs.

Le GIHP, comptable des deniers publics ou d'origine associative qui lui sont confiés, s'engage à ce titre à leur utilisation optimale pour l'accomplissement des missions auxquelles ils sont affectés.

Dans le droit fil des ses principes fondateurs et de son histoire, le GIHP s'astreint à un devoir d'innovation au service de l'autonomie des Personnes Handicapées et à une constante évaluation de son action. Dans ce sens, il s'engage aussi à former son personnel et à le faire participer régulièrement à des actions de sensibilisation et de prévention de la maltraitance.

Il veille à ce que cette évaluation s'effectue avec la participation des usagers, des services ou dispositifs qu'il a créés ou qu'il gère, cette participation s'exprimant pour l'essentiel dans le cadre de comités d'usagers spécialement constitués.

Ces comités ont pour mission, d'une part, d'exprimer les attentes, les besoins et les aspirations des usagers ou clients de ces services, d'autre part de relayer toutes réclamations ou doléances quant aux dysfonctionnements d'un de ces services sans préjudice d'une éventuelle saisine du comité d'éthique.

Le GIHP s'engage à organiser la mise en place de ces comités, à faciliter leurs réunions régulières et à garantir leur totale liberté d'expression.

Le GIHP s'engage à signer avec chacun de ses usagers un contrat de service personnalisé permettant de définir les engagements réciproques de chacun et le cadre de l'intervention.

Le GIHP s'emploie à informer les clients et usagers de leur possibilité d'être adhérents de l'association pour en devenir les acteurs et les promoteurs et assurer ainsi les relèves militantes afin de pérenniser son projet associatif "évolutionnaire" au-delà des acteurs militants actuels.

Afin que la société prenne conscience des situations de handicap, qu'elle produit d'ailleurs parfois, et des besoins des personnes concernées par ces handicaps, il est nécessaire de la sensibiliser, de l'informer et de faire connaître aux citoyens et aux pouvoirs publics, les besoins et les aspirations qui sont les leurs.

A cette fin, les militants et les collaborateurs du GIHP participent aux instances de concertation, aux commissions consultatives ou de représentation des personnes en situation de handicap et/ou de dépendance ainsi qu'à toute action de sensibilisation et d'information du plus grand nombre. Ils témoignent alors des valeurs dont ils sont porteurs et des principes qui les animent.

Le GIHP se réserve également la possibilité de participer ou d'organiser toute manifestation, séminaire, congrès ou conférence destinés à promouvoir ou à faire connaître ses actions et son message ou encore à oeuvrer pour l'insertion sociale des personnes en situation de handicap contribuant ainsi à faire évoluer les mentalités.

Enfin, à chaque fois que cela sera possible, le GIHP cherchera à développer ses actions en complémentarité et en partenariat avec les autres intervenants du territoire ceci dans un double objectif d'économie de moyens et d'amélioration des services rendus.